mardi 13 mai 2008

Les pestiférés de la banlieue...

Mon petit Olivier a une vilaine grippe - fièvre, courbature, mal de gorge... Mais il n'est pas le seul malade, chez-nous... Et non, la pelouse aussi!!!

Nous avons découvert de sympathiques vers blancs sur notre terrain... J'ai beau adorer les insectes en général, ceux-là sont affreux et inutiles (à mon avis). Hormis leur apparence, je n'ai aucun problème à en avoir - ou enfin, à m'en débarrasser!

Depuis longtemps déjà, vu notre intérêt pour le gazon et son entretien, nous songions à semer du trèfle, du thym et des graminés... Avoir des vers blancs n'est donc pas un drame en soi. Armée de mes rateaux à grosses dents méchantes, j'ai entrepris de gratter le terrain... Évidemment, je n'ai pas terminé - c'est relativement grand, j'ai les trois petits à m'occuper et c'est assez fatigant.

Notre terrain a vraiment l'air plus malade qu'hier... Il est mité vu mon grattage intensif. Toute la journée, les merles, les carouges et compagnie sont venus se servir au buffet! Parfait...

Seul hic... le regard des voisins. Nous sommes maintenant les pestiférés de notre banlieue... Ils ont tous sortis leurs poush-poush chimiques, leurs engrais, leur truc pour enlever les mauvaises herbes. Le hasard peut-être, mais trois voisins ont reçu la visite de leur M. Pelouse, aujourd'hui... Les gens passent et chuchotent en pointant notre terrain du doigt...

Je trouve ça pas mal drôle de constater que dans cette histoire, on dirait que c'est nous que ça dérange le moins!!!

D'autres pestiférés parmis mes lecteurs et lectrices???

7 commentaires:

coccinelle35 a dit…

Être pointée du doigt à cause de notre terrain, c'est l'histoire de notre vie!!

L'entretien du gazon, c'est pas notre tasse de thé! Mon chum tond le gazon une fois par mois! Et quand on lui dit que ça a juste pas d'allure, il sort ses principes écologiques!!

À l'époque où on pouvait arroser nos pelouses de toutes sortes d'insecticides et cie, nous étions les seuls du voisinage à ne pas le faire..trop poison, pas bon pour les enfants..mais tous nous pointaient du doigt: on paie pour pas avoir de pissenlit mais vous laissez pousser les votres!!

Maintenant nous habitons en campagne..les voisins sont trop loin pour nous accuser de quoi que se soit!! Mais tout le monde est pogné avec les pissenlits! Douce revange!!

Joe(Joanne) a dit…

pffft!!!laisse les pestiférer..
tant pis pour eux! vous, vous êtes bien....bin qu'il aillent.....


.....peter din fleurs!!!lol!!!
pas drôle ces histoires là...je suis contente de vivre en campagne...avec mes pissenlits, mon trèfle, mes fraises des champs qui poussent partout dans le gazon...et même du lichen!!!hihi!
bonne soirée!

Malaury a dit…

Aujourd'hui je pensais à ma Grand-mère, à sa maison qui m'a été offerte, que j'ai refusée parce que pas assez significative pour moi... mais le terrain par contre! Un immense jardin qui fourni toute la famille élargie depuis 60ans, un parterre ou les roses s'entremêlent aux marguerites, où les mini-pensés poussent partout et... une pelouse en thym, mauve en juin qui sent merveilleusement bon lorsqu'on y passe... ;)

Un peu à l'image de ma Grand-mère, un peu fouillis, coloré, envahissant et chaleureux!

tigrou a dit…

en banlieue, y'aura toujours quelqu'un pour regarder de travers ton aménagement paysager (ou l'absence de!), la verdeur (HEIN?) de ton gazon, la grosseur de ta piscine, bref!!!!

vive la campagne pour ça, en effet.. si tu voyais mon terrain! haha

(en passant.. t'ai taggée sur mon blog.. ;))

Sweet Marie a dit…

Chez nous aussi on a des vers blancs. Difficile de s'en débarasser mais bon, le seul inconvénient, ça attire les moufettes (mon chien en a fait l'e`xpérience l'été dernier)

Notre gazon fait pitié aussi... mais bon si un voisin s'en plaint... je pense bien lui offrir de venir s'occuper de mon gazon... moi ça ne me dérange pas vraiment non plus !!!

palaurie a dit…

Ici, pas de vers blanc... Mais pas de pelouse non plus!!!

Ça fait 7 ans qu'on habite ici et on a jamais semé, ni tourbé... Mais c'est à s'y méprendre, c'est vert à la grandeur!!! Et le pire, c'est qu'on a moins de pissenlits que les voisins!!!

Mais c'est dur de se débarrasser des vers blancs... Qui sont en fait des larves de "barbot"... C'est un processus qui dure 3 ans, et c'est dur de s'en débarrasser... Mais si tu ne fais rien, tu va avoir un brau champ de paille d'ici la fin de l'été...

Bonne chance!!!

Claudine a dit…

hiiiiiiiiiiiiiiii ton message me fait bien rire.

Ici à Châteauguay, je crois que les vers blancs ont adopté notre ville.


Tout le monde en a ou presque.

Maintenant plus personne n'y fait attention.