mardi 18 mars 2008

Précision...

Fabriquer des perles de verre, ça demande certaines aptitudes, qualités, capacités.

Une aptitude artistique sans l'ombre d'un doute, mais sans celle-ci, il est tout de même possible de fabriquer des perles techniquement intéressantes (elles seront simplement moins attrayantes).

Quand on fait du chalumeau, il fait chaud. Ma torche étant petite, la pièce ne se réchauffe pas de façon significative, mais devant les yeux et le nez, c'est autre chose. D'ailleurs à chaque fin de session, j'ai un ''coup de torche'' - j'ai les joues et le nez rouges, un peu comme si j'avais un coup de soleil. Il faut aussi être capable de résister aux brûlures (légères...) - quand le verre éclate et qu'on reçoit des petits éclats, ais-je besoin de vous dire que c'est chaud???

Il faut quelques habiletés techniques. Il faut avoir la main sûre et ne pas trembler. Je travaille avec des baguettes de verre d'environ 5-8mm de diamètre et les perles que je fabrique ont environ 1-2 cm de diamètre - tous les détails sont réalisés à partir de ces mêmes baguettes - autant les mini-points que les fleurs. Il faut avoir la main agile pour déposer la petite touche de verre à l'endroit voulu sans altérer le travail fait précédemment. Et puis, cette stabilité motrice permet aussi de fabriquer une perle ronde avec un trou centré - tout au long de la création, il faut tourner la tige sur laquelle on fait la perle - si on ne le fait pas, le verre coule; la perle risque de ne pas être ronde, centrée, et éventuellement, de devenir une goutte (ça peut être intéressant, mais il faut contrôler le résultat).

Je travaille aussi avec des stringers - ce sont des tiges de verre très minces qui fondent rapidement. Du verre en fusion, ça se travaille bien quand ça a la texture de la mélasse, quand ça devient plus liquide, ça coule trop rapidement - ça devient impossible d'être précis. Avec ces baguettes, il faut avoir la capacité de ne pas trop aller au-delà du point de fusion... sinon, tout est à recommencer!

Il faut avoir une bonne perception des couleurs, aussi. Quand le verre est en fusion, il est rouge/orangé. Tout dépendant de la couleur initiale de la baguette, la teinte rouge/orangé sera plus pâle ou plus foncée, mais ça reste tout de même... rouge/orangé! Quand on travaille à deux couleurs, c'est facile de se souvenir qu'est-ce qui est de quelle couleur, mais quand on travaille avec 5-7-10 couleurs, ça complique un peu les choses! Il faut être capable d'imaginer l'ensemble visuel parce que ce qu'on l'on voit au chalumeau, ce n'est pas ce à quoi ça ressemblera quand le verre aura refroidi!

Enfin, bref, ce ne sont que quelques détails sur le travail que je fais avec le chalumeau... Et hier, c'était une bonne journée! J'avais de bonnes idées, la main sûre, le doigté précis... Que dites-vous du résultat (les perles ne sont ni nettoyées ni annihilées)?

5 commentaires:

Marie-Eve a dit…

Encore une fois (je sent que je me répète là) mais que de talent. Elle sont superbes tes perles.

coccinelle35 a dit…

Je trouve ça fascinant..wow!! Et tes perles sont superbes..

Si je me trompe pas, me semble avoir lu que tu allais aux Iles-de-la-Madeleine pour tes vacances? Si tu y vas, je te recommande d'aller visiter La Méduse..c'est un atelier ou ils font du verre soufflé, c'est vraiment fascinant a voir..

Francofun a dit…

Merci les filles!

Honey, j'irai faire un tour, promis! Une semaine sans les enfants, ça laisse du temps pour découvrir!

coccinelle35 a dit…

Respire un grand coup d'air salin pour moi..ça me manque les Iles;)

Julie(myosotis) a dit…

Oh wow ! Toute une artiste dit donc !
J'adore ce que tu fais, autant côté scrap que tes billes !